25.11.15

Cette fois, vous allez comprendre...

... j'ai parlé à plusieurs reprises sur ce blog de bande dessinée numérique, voire même d' "écran dessiné", appellation chère au fondateur de Nemo, Guillaume-Ulrich Chifflot que je salue au passage.

J'ai bien conscience qu'il est difficile, même pour moi, de concevoir ce que peut être la bande dessinée lisible sur écran, étant encore attaché au livre et aux pages odorantes que l'on tourne, et sans pouvoir s'enlever de la tête de simples pages d'albums numérisées ou un mauvais film d'animation.

Mais comme Nemo est toujours trop fort, il vous permet à présent de consulter quelques histoires de son cru et son crew, en cliquant tout simplement ici.

Cette fois, vous allez, je pense, comprendre, et bien vous rendre compte de ce qu'il est possible de faire pour servir la narration, sans excès ni pingrerie.

Bonne lecture !

Dessin du talentueux Fabrice Giband,
extrait de Panne d'essence.

21.11.15

Carnet (suite) : Des gens

Hello ! Beaucoup de projets en ce moment, après une lonnngue période de "trop calme" puis de bouleversements divers et variés. Ici et en attendant, quelques dessins de carnet : des gens, des spectateurs pour être précis, lors de festival Convivencia de l'été dernier. Des gens qui écoutent, qui dansent, qui font la fête ou qui sont simplement curieux - bref des gens qui ne doutaient pas à ce moment-là qu'un certain courant de pensée puisse leur reprocher cela.

Moi aussi j'attends

Davide Cali m'a demandé récemment de participer à la webexpo pour fêter les 10 ans de son génial livre "Moi, j'attends" illustré par Serge Bloch et édité chez Sarbacane.

L'idée était de garder le dessin noir & blanc, contrastant avec le fil rouge.

D'ailleurs j'en profite pour vous inviter à aller voir la superbe adaptation en animation de Claire Sichez ICI.

Sinon, voici ce que je lui ai envoyé :

Moi j'attends d'être un héros


Moi j'attends de rebondir




Un p'tit fan art...

Un p'tit fan art publié dans le premier tome de Family Freak de Tra'b et Ysha aux éditions Diábolo.